🍃 Le conseil du jardinier !

LES JOURS DES GAZONS IMPECCABLES SONT COMPTÉS


🍃Il est devenu compliquĂ© de conserver une pelouse bien verte comme un « Green anglais » !
Les sĂ©cheresses estivales redondantes interdisent les arrosages d’entretien parfois impĂ©ratifs pour la survie des graminĂ©es fragiles employĂ©es dans les mĂ©langes de graines, comme le paturin des prĂ©s (par ailleurs aussi exigeant en engrais).

🍃La lĂ©gislation sur les produits phytosanitaires a Ă©galement changĂ© la donne : les dĂ©sherbants sĂ©lectifs gazons ne sont plus autorisĂ©s pour les particuliers. Le dĂ©sherbage des pelouses est effectuĂ© maintenant Ă  la main, ou avec une gouge. Un travail qui peut s’avĂ©rer laborieux sur de grandes surfaces
et dĂ©courager plus d’un jardinier ! Tout de mĂȘme pour le plus grand bien du sol et de la planĂšte.

Pelouse naturelle

MAIS QUELLES ALTERNATIVES S’OFFRENT À NOUS ?

🍃On entend parler de gazon des Mascareignes, de Kikuyu, de Cinodon, de Verveine nodulaire,
toutes des plantes utilisĂ©es en remplacement du gazon pour Ă©viter la corvĂ©e de tonte. Elles sont rĂ©servĂ©es aux jardins du sud de la France
et n’offrent pas de solution parfaite ; certaines jaunissent en Ă©tĂ© et en hiver.

🍃On ne remplacera pas le gazon par une plante unique. Aucune n’aura toutes les caractĂ©ristiques requises : vert toute l’annĂ©e, rĂ©sistante au piĂ©tinement, rĂ©gularitĂ©, pousser Ă  l’ombre et au soleil, rĂ©sistant au froid
Il n’existe pas de solution de remplacement pur. Il ne faut pas chercher Ă  reproduire l’effet « gazon ». Il faut s’habituer Ă  laisser plus de place Ă  la biodiversitĂ©. Plusieurs plantes vont remplir la fonction du gazon, chacune avec ses points forts en des zones distinctes.

🍃Certaines zones peuvent rester non tondues et accueillir ainsi une vraie diversitĂ© d’insectes auxiliaires et de pollinisateurs vraiment bĂ©nĂ©fiques Ă  l’équilibre du jardin, un prĂ© fleuri qui ne sera qu’occasionnellement piĂ©tinĂ©. Et voilĂ  du travail en moins pour la tondeuse !

🍃Les zones ombragĂ©es gagneront Ă  ĂȘtre plantĂ©es de plantes tapissantes bien plus efficaces que le gazon lui-mĂȘme, bien souvent moche dans ces espaces. La pervenche, le lierre, et d’autres vont reprendre des lettres de noblesse ! La mise en place de ces plantes issues de godets est tout de mĂȘme plus onĂ©reuse que le semis, mais plus durable aussi.

🍃A l’inverse, des zones trĂšs ensoleillĂ©es peuvent accueillir des plantes grasses comme les sĂ©dums et autres plantes utilisĂ©es aussi pour faire des toitures vĂ©gĂ©tales. Vraiment trĂšs rĂ©sistantes Ă  la sĂ©cheresse et assez au piĂ©tinement. Installez ainsi du thym rampant ou du Frankenia. Plus la diversitĂ© est appliquĂ©e plus l’effet est remarquable, avec des floraisons qui s’échelonnent.

🍃Le trĂšfle revient sur le devant de la scĂšne, lui qui a Ă©tĂ© si souvent accusĂ© d’envahir les gazons
il est pourtant trĂšs rĂ©sistant Ă  la sĂ©cheresse (il peut lui survivre 3 mois
) et au piĂ©tinement ! Remarquez que c’est lui qui reste vert dans les pelouses calcinĂ©es l’étĂ© ! Ne le chassez pas systĂ©matiquement et au contraire utilisez-le dans les allĂ©es trĂšs frĂ©quentĂ©es.

🍃Si vous vous rĂ©signez Ă  semer tout de mĂȘme du gazon, choisissez un mĂ©lange des plus variĂ©s avec de l’ivraie, du trĂšfle blanc, du lotier corniculĂ©. Plus il y a de variĂ©tĂ©s, plus la surface est rĂ©sistante et durable. Plus votre jardin est vivant, offrant le boire et le manger Ă  une multitude d’individus sur et sous le sol, votre Ă©cosystĂšme.

Finalement, la pelouse du future sera trÚs diversifiée ou ne sera pas !

C'est si bon de jardinerâŁïž